Baptisés et Envoyés…

En fêtant Saint-Vincent de Paul ce dimanche, nous contemplons une figure magistrale de Missionnaire ! Comment ne pas s’inspirer de sa manière de vivre pour entrer dans le mois Missionnaire Extraordinaire voulu par notre bien-aimé pape François !

Le zèle de Monsieur Vincent était dévorant comme le Feu ! Emporté comme la fougue de l’Esprit-Saint qui souffla sur les apôtres le jour de la Pentecôte ! Car il avait une vive conscience de l’urgence à permettre au maximum de gens d’entrer dans la voie du Salut par la connaissance de Jésus-Christ, Unique Sauveur ! Dans un entretien à ses frères missionnaires il disait :

« Le zèle … consiste dans un pur désir de se rendre agréable à Dieu et utile au prochain. Zèle pour étendre l’empire de Dieu, zèle pour procurer le salut du prochain. Y a-t-il rien au monde de plus parfait ? Si l’amour de Dieu est un feu, le zèle en est la flamme ; si l’amour est un soleil, le zèle en est le rayon. Le zèle est ce qu’il y a de plus pur dans l’amour de Dieu » et encore : « mes frères, que répondrons-nous à Dieu, si, par notre faute, quelqu’une de ces âmes venait à mourir et à se perdre ? »…

Evangelizarepauperibusmisit me Dominus ! sera la devise de la Congrégation de la Mission qu’il fondera pour évangéliser les campagnes…

Ainsi le mois missionnaire extraordinaire nous stimule à prendre notre baptême au sérieux, car devenus« prêtre, prophète et roi » nous avons l’obligation d’annoncer à temps et contre-temps, de toutes les manières, la Bonne Nouvelle de Jésus. Tant par l’annonce verbale que par l’action, et peut-être même davantage par l’action auprès des pauvres de notre temps.

En cette période d’étude du projet de loi sur la « procréation médicale assistée » ne restons pas silencieux, parlons et agissons, le plus vulnérable des êtres humains est en danger : l’enfant à naître risque de n’avoir pas de papa !

La mission qui ouvre notre mois d’annonce de la Bonne Nouvelle nous presse de nous mobiliser ouvertement en faveur d’une écologie intégrale de l’humain !

Que Notre Dame du Rosaire que nous allons prier inlassablement en ce mois, soit notre refuge, notre consolatrice et notre médiatrice auprès de Jésus, afin que nous portions le Feu de l’Amour divin qui a embrasé son cœur immaculé à toutes les personnes qui seront sur notre chemin.

Père Gilles Pelletier, sv

Conversion écologique intégrale !

Saint-Paul invite Timothée à prier pour les gouvernants. La Vierge Marie, sur la montagne de La Salette, annonce qu’un changement est possible si la conversion à Dieu s’accomplit :  « S’ils se convertissent, les pierres et les rochers deviendront des monceaux de blé et les pommes de terre seront ensemencées par les terres. »…

Alors que l’on s’inquiète légitimement pour l’avenir de la planète, l’on regarde peu Celui qui l’a créée…

Alors que l’on s’inquiète de la capacité à nourrir l’humanité, l’on regarde peu l’avenir éternel de l’être humain…

Alors que l’on gémit sans cesse sur la puissance financière des pays riches, l’on regarde peu la misère humaine que cela génère…

Prier pour les dirigeants des États, des collectivités locales, des entreprises, des responsables de tous les corps intermédiaires est une nécessité impérieuse. Cette prière doit être une supplication insistante auprès de la Mère du Sauveur afin qu’une conversion s’accomplisse.

Comment vouloir une harmonie entre la planète terre et ses habitants s’il n’y a pas de relation avec Dieu qui est le Créateur de l’une et des autres ?

Comment vouloir une paix sociale entre les différentes communautés humaines, s’il n’y a pas de considération profonde qu’une même humanité préside à l’existence de chacun ?

Comment vouloir bannir la violence des comportements des habitants de la terre, s’il n’y a pas de respect de l’être humain dans son origine telle que le Créateur l’a fait ?

Prions et supplions pour que les hommes et les femmes de notre temps rencontrent Jésus et ouvrent leurs cœurs à Dieu le Père qui aime chacun infiniment plus que nous ne pouvons imaginer.

 Père Gilles Pelletier, sv