Nos grands absents de ce dimanche

Entraîné par l’esprit sur une grande et haute montagne, l’apôtre Jean voit la cité sainte, la Jérusalem qui descend du ciel, d’auprès de Dieu. Elle resplendissait de gloire. Qu’elle était belle, toute illuminée par l’Agneau ! Chaque célébration eucharistique, par la puissance de l’Esprit-Saint, fait descendre le ciel sur nos autels. Nos âmes sont en présence de celui qui est Lumière. Nous sommes illuminés et habités par l’Agneau. On comprend dès lors le soin qu’il faut porter à la liturgie. Sa beauté doit nous faire pressentir celle qui nous attend dans la gloire.

 

Les conclusions de notre seconde assemblée paroissiale sont unanimes : nos célébrations eucharistiques sont embellies par la présence nombreuse et l’attitude  recueillie de nos servants de messe. Il nous faut en rendre grâce à Dieu. Ce dimanche, ils seront les grands absents de Notre-Dame de Nazareth ; ils seront en pèlerinage à Ars. Vous devinez l’importance de cette démarche et la joie qui les habite.

 

A l’occasion du Jeudi Saint 2004, le pape Jean-Paul II avait adressé une lettre aux prêtres qui m’avait beaucoup marqué.  « Les prêtres amoureux de l’Eucharistie, écrivait-il, sont en mesure de communiquer aux enfants et aux jeunes “l’admiration eucharistique”. Ce sont eux en général qui les attirent de cette façon sur la voie du sacerdoce, comme pourrait le montrer utilement l’histoire de notre propre vocation. C’est précisément à cette lumière, chers Frères prêtres, qu’il faut privilégier, à côté d’autres initiatives, le soin des servants d’autel, qui constituent comme un “vivier” de vocations sacerdotales. Le groupe des servants d’autel, bien accompagné par vous au sein de la communauté paroissiale, peut parcourir un vrai chemin de croissance chrétienne, formant quasiment une sorte de pré-séminaire. Éduquez la paroisse, famille de familles, à voir dans les servants d’autel ses propres enfants comme «des fils autour de la table» du Christ, Pain de vie (cf. Ps 127, 3)…/…

Et le Pape Jean-Paul II, poursuivait : « Suivez avec une profonde sollicitude le groupe des servants d’autel pour que, par le service de l’autel, chacun d’eux apprenne à aimer toujours plus le Seigneur Jésus, le reconnaisse réellement présent dans l’Eucharistie et goûte la beauté de la liturgie…/… Quand les enfants et les adolescents accomplissent leur service à l’autel avec joie et enthousiasme, ils offrent aux jeunes de leur âge un témoignage éloquent sur l’importance et la beauté de l’Eucharistie…/… N’oubliez pas que vous êtes, vous, les premiers “apôtres” de Jésus Souverain Prêtre : votre témoignage compte plus que tout autre moyen ou que toute autre assistance. Dans une participation régulière aux célébrations du dimanche et des jours de fête, les servants d’autel vous rencontrent, par vos mains ils voient “se faire” l’Eucharistie, sur votre visage ils lisent le reflet du Mystère, dans votre cœur ils devinent l’appel à un amour plus grand. Soyez pour eux des pères, des maîtres et des témoins de la piété eucharistique et de la sainteté de vie ! »

Priez pour nos servants d’autel ; voyez en eux vos propres enfants comme des fils autour de la table du Christ ; priez aussi pour vos prêtres afin qu’ils vivent pleinement et reflètent saintement le mystère eucharistique qu’ils célèbrent.

Père Gilles Morin

Curé