Vous avez appris … et bien moi, je vous dis …

Il y a 2000 ans, une voix a retenti sur une montagne de Galilée. Elle a traversé les lieux et les temps pour nous enseigner hier, aujourd’hui et à jamais. En Jésus, c’est Dieu lui-même qui parle. C’est pourquoi, Le ciel et la terre passeront … ses paroles ne passeront pas.

 

« Vous avez appris … et bien moi, je vous dis … », affirme ce rabbi de Nazareth. Le peuple ne s’y trompe pas : nul n’a jamais parlé comme cet homme,  avec une telle autorité. La foule n’est pas seulement ” frappée ” par sa façon d’enseigneur ; elle est ” effrayée “. « Cette frayeur, commente Benoît XVI, est justement celle qu’on éprouve du fait qu’un homme ose parler avec l’autorité de Dieu. Faisant ainsi, ou bien il profane la majesté de Dieu, ce qui serait terrible, ou bien, et cela semble pratiquement inconcevable, il est vraiment à la hauteur de Dieu ». L’inconcevable est pourtant réalité : Jésus, vrai homme, EST aussi vrai Dieu. C’est pourquoi, aujourd’hui encore, il ose. Sa voix retentit, provoque et dérange, stimule ou contrarie.

 

« Vous avez appris : tu ne commettras pas de meurtre … Tu ne commettras pas d’adultère … Tu ne feras pas de faux serments … », et notre monde continue pourtant de tuer tant d’innocents,  de banaliser les aventures érotiques, de violer ses engagements les plus solennels…

«- Mais pas moi, nous récrions-nous ».

Laissons-nous alors enseigner par Jésus : « Et bien moi, je vous dis : tout homme qui se met en colère contre son frère …  qui regarde une femme et la désire … qui jure en prenant le ciel et la terre à témoinEs-tu indemne de tout cela ? Ne t’arrive-t-il jamais de maudire, d’avoir un regard impur, de briser tes promesses ? »

Nous ne pouvons alors que répondre bien humblement :

«- Ah ! Seigneur, tu as raison ;  éclaire-moi, enseigne-moi ; purifie-moi, fortifie-moi ».

 

« Vous avez appris qu’il a été dit Œil pour œil, dent pour dent … » et notre monde, impitoyable,  réclame vengeance, se laisse prendre par l’engrenage de la violence.

«- Mais pas moi, nous récrions-nous encore »

Et Jésus peut nous interroger : « Pas toi ? Ne rends-tu jamais l’insulte pour l’insulte ni le coup pour le coup ? Vas-tu jusqu’à aimer tes ennemis ? Penses-tu à prier pour ceux qui te persécutent ? ».

Nous ne pouvons, là encore, que répondre humblement :

«- Ah ! Seigneur, c’est vrai ; éclaire-moi, enseigne-moi ; que tes paroles soient la lampe sur ma route »

 

Seigneur, nous avons appris … le monde chaque jour nous dit … mais c’est Ta voix que je veux écouter, c’est ELLE que je veux suivre. Ta Parole, je le sais, est Vérité et Vie ; elle est pour toujours et à jamais.

 

 

Père Gilles Morin

curé