Un clic ne suffit pas

Le moteur de recherche de mon ordinateur a une puissance phénoménale. Quelle prodigieuse source d’information et quel gain de temps ! Il me suffit de taper un mot, un début de phrase, et voilà qu’apparaît sur mon écran une liste de sites qui, par un simple clic, m’affichent  le texte que je cherche. Certes, cette merveille technologique est à double tranchant. Nous en sommes tous conscients. Celui qui veut trouver le pire trouvera le pire, mais celui qui veut trouver le meilleur trouvera aussi le meilleur. Par la voie du numérique, je peux contacter des amis, je peux aussi tomber sous le joug de l’ennemi.

 

Dans son message à l’occasion de cette 45ème journée mondiale des communications sociales, le pape Benoît XVI souligne combien les nouvelles technologies conduisent à une vaste transformation culturelle. « Avec un tel système de diffusion des informations et des connaissances, écrit-t-il,  naît une nouvelle façon d’apprendre et de penser, avec de nouvelles opportunités inédites d’établir des relations et de construire la communion ». Le Saint-Père rappelle toutefois que ” le contact virtuel ne peut pas et ne doit pas se substituer au contact humain direct avec les personnes à tous les niveaux de notre vie”. Ainsi en est-il particulièrement dans le domaine de la transmission de la foi où “les relations humaines directes restent toujours fondamentales”.

 

Dans l’évangile de ce dimanche, Jésus enseigne et prie en ces termes : « La vie éternelle, c’est de te connaître, toi, le seul Dieu, le vrai Dieu, et de connaître celui que tu as envoyé, Jésus Christ ».  Si je lance mon moteur de recherche à partir des mots contenus dans cette simple phrase, je croule sous la profusion des informations :

  • Vie éternelle : environ 3 510 000 résultats
  • Dieu : environ 109 000 000 résultats
  • Jésus-Christ : 6 100 000 résultats

Il ne me suffit pas d’accéder à ces millions d’informations pour entrer dans une connaissance personnelle et établir une relation de communion. Un simple clic ne saurait suffire pour me dire qui est Dieu et Jésus-Christ son divin Fils. Un simple clic ne saurait me fournir, comme par automatisme, la vie éternelle. Certes, Il peut y avoir là un point de départ, l’amorce d’une découverte, des pas dans un cheminement. Il n’en demeure pas moins que rien ne remplacera le témoignage vivant de chrétiens rayonnants de foi, débordants d’espérance et brûlants de charité.

 

Avec toute l’Eglise, nous sommes dans l’attente de la solennité de la Pentecôte. Nous prions l’Esprit-Saint de venir nous fortifier et nous embraser pour que nous portions au monde  le feu de son amour. Imaginez un peu : si chaque personne en quête de Vérité trouvait Dieu, entendait Dieu et voyait Dieu en nous, ce serait comme un déclic, … non point informatique mais catéchétique et plus encore mystique. Et là, c’est tellement plus rapide et performant que l’ordinateur. … Et c’est plus vivant.

 

 

Père Gilles Morin

Curé