Très Saint Père, entendez notre OUI

 

J’aime le style simple et direct de notre pape François. «  Vous priez l’Esprit Saint tous les jours ? » lançait-il lors de sa catéchèse du 15 mai. « Je n’entends pas ! » poursuivait-il en tendant l’oreille jusqu’à ce que la foule crie “oui” !

 

Si elle avait été place Saint Pierre ce jour-la, une fillette de CM2 aurait donné de la voix pour crier son “OUI”.  Elle fait partie des enfants de notre paroisse qui sont confirmés en cette solennité de la Pentecôte. Comme il se doit, elle a donc adressé sa lettre de demande à Monseigneur Bruno Lefevre Pontalis qui lui confère ce sacrement. Elle lui a confié : « Depuis des années, depuis que je suis petite, je dis souvent dans la journée “Viens Esprit Saint… ” ».

 

Et nous, prions-nous l’Esprit-Saint souvent, tous les jours ? Le Pape François nous y presse. Il nous invite même à faire un examen de conscience  chaque soir pour découvrir  ce qu’a fait l’Esprit Saint  au cours de nos journées. Il nous encourage à nous poser les questions suivantes : « Ai-je senti l’Esprit-Saint ou ai-je été accaparé par d’autres choses ? Qu’est-ce que l’Esprit-Saint a fait aujourd’hui en moi ? Quel témoignage m’a-t-il donné ? Comment m’a-t-il parlé ? Que m’a-t-il suggéré ? ».

 

Et le Saint Père d’ajouter : « Demandons la grâce de nous accoutumer à la présence de ce compagnon de route, l’Esprit-Saint, ce témoin de Jésus qui nous dit où est Jésus, comment trouver Jésus, ce que dit Jésus … ». Ah ! Vous rendez-vous compte ? L’Esprit Saint est toujours là à souffler, nous éclairer, nous embraser, nous conseiller, nous guider, nous fortifier … toujours là pour nous dire “où est Jésus, comment trouver Jésus, ce que dit Jésus. Comment pourrions-nous nous en passer ?

 

« Le but de la vie chrétienne, affirmait Saint Séraphin de Sarov, c’est l’acquisition du Saint Esprit ». Ce que nous avons à faire, ce pourquoi nous sommes faits, c’est de nous laisser envahir par le Saint Esprit. Sans lui, nous ne pouvons qu’errer et désespérer. « Sans l’Esprit Saint, le Christ est d’une époque révolue, l’Evangile lettre morte, l’Eglise une simple organisation, la mission de la propagande, le culte n’est qu’une évocation et l’agir de l’homme une morale d’esclave. Mais avec l’Esprit Saint le Christ est présent, l’Evangile est la mission trinitaire, la liturgie un mémorial et une anticipation, l’action de l’homme devient divine » (Patriarche Athénagoras)

 

Nous ne sommes pas aujourd’hui place Saint Pierre. Pourtant, la voix du pape parvient jusqu’à nous : «  Vous priez l’Esprit Saint tous les jours ? », nous lance-t-il. Il tend l’oreille ; il attend notre OUI.  Puisse-t-il en toute vérité parvenir jusqu’à lui, et plus encore jusqu’à Dieu, Père, Fils et Esprit Saint.

 

Père Gilles Morin

Curé